L’heure de Vipassana a sonné

7,00

L’heure de Vipassana a sonné est un hommage à Sayagyi U Ba Khin, enseignante de M. S.N. Goenka et fonctionnaire hors pair du Myanmar. Ses accomplissements dans deux domaines habituellement incompatibles étaient singuliers : il était une étoile brillante du Dhamma (la vérité, l’enseignement) ainsi qu’un haut responsable du gouvernement avec un dévouement infatigable et une conduite irréprochable.

 

INFO PROMO : Réalisée en Inde, la qualité d’impression de cet ouvrage est variable. Les livres du lot actuel peuvent être salis voire légèrement abîmés.

 

48 en stock

Catégorie :

Description

L’heure de Vipassana a sonné est un hommage à Sayagyi U Ba Khin, enseignant de M. S.N. Goenka et fonctionnaire hors pair du Myanmar. Ses accomplissements dans deux domaines habituellement incompatibles étaient singuliers : il était une étoile brillante du Dhamma (la vérité, l’enseignement) ainsi qu’un haut responsable du gouvernement avec un dévouement infatigable et une conduite irréprochable. La carrière de U Ba Khin a été celle d’un chef de famille idéal, associant un dévouement sans faille à la méditation Vipassana et un engagement sans faille dans la fonction publique.

Ce livre contient les informations suivantes:
• Une description de la vie et de la personnalité de U Ba Khin, en tant qu’homme et en tant que professeur de méditation, en relatant des épisodes de sa vie et des réminiscences de personnes qui l’ont rencontré et souligne l’importance de sa contribution à la diffusion de cette technique.
• Délimitation des caractéristiques essentielles de la pratique de cette technique de méditation en présentant les écrits de U Ba Khin, accompagnés de commentaires.
• Introduction à la méditation Vipassana et organisation des cours.

Informations complémentaires

Poids 322 g
Année de publication

2013

Nombre de page

254

ISBN

8174142355

Author Picture

Sayagyi U Ba Khin

U Ba Khin est né à Yangon pendant le régime colonial britannique . En mars 1899, il réussit l'examen final du lycée et remporte une médaille d'or ainsi qu'une bourse d'études collégiales. Les pressions familiales l'obligent à interrompre ses études pour commencer à gagner de l'argent. Son premier travail a été pour un journal birman appelé The Sun, mais après un certain temps, il a commencé à travailler comme commis aux comptes dans le bureau du comptable général de la Birmanie. En 1926, il réussit l'examen du service de la comptabilité donné par le gouvernement provincial indien. En 1947, lorsque la Birmanie fut séparée de l'Inde, il fut nommé premier surintendant du bureau spécial.